la bourde !!!

Ici, on compte 59 électeurs...Autant dire sur les élections prennent vite un tournant "à la pagnol"! On râle, on pronostique, on tchatche, on connait les petites histoires et les travers de tout le monde, et pour peu qu'un des conseillers soit l'arrière petit fils de l'homme qui avait vendu un âne boiteux à un ailleul éloigné, on ne vote pas pour lui.

 

Nous avons la chance dans les toutes petites communes d'avoir une grande liberté d'expression aux municipales. La particularité est que nous avons le droit de rayer des noms sur la ou les listes, de panacher, aménager, et même d'ajouter des noms de gens qui ne se sont même pas présentés. Le tout est qu'on arrive à un total de neuf nom au maximum...Ca c'est de la liberté d'expression !

Nous avons donc mûrement réfléchi à la question dans les semaines précédant les municiples...Qui garder, qui enlever, qui ajouter ? On se consulte entre voisins, on s'arrange, on se promet des votes, avec trés peu de discrétion !

Notre programme à nous n'était pas mal. Nous avions projeté de barrer trois noms de la liste et de les remplacer par des gens que nos jugions plus aptes aux fonctions. Il se trouve que notre village compte cinq hameaux et nous trouvions bien que chacun d'eux aient un représantant au conseil...On plache donc...

Mais dans notre hameau, il ny a que nous! et une dame etrangère pas encore inscrite qur les listes. Donc, il nous restait à choisir ledit représentant parmi..Nous deux. On a choisi mon homme. Si par malheur d'autres faisaient la même démarche que nous, je ne voulais pas risquer de tomber au milieu de ce conseil de vieux du cru. Il y avait vraiment peu de chances, mais tout de même ! frileuse...

 

Nous voilà donc le jour J , prets à partir, carte d'electeurs et stylo en main. On traverse le champs puis on longe les bois, et enfin la place du village s'offre à nous, deserte.

C'est bien ça le soucis avec les petites communes, quand on arrive au bureau de vote, il est desert, et trois conseillers sortant vous accueillent dans un grand silence. Pour me sortir vite de cette salle d'attente, je m'engouffre dans l'isoloir, répondant à une petite vanne du maire "le bébé sur le dos c est interdit il est témoin du vote !" ha ha ha ...

Bref, me voilà seule, sentant sur ma nuque à travers le rideau vert les regards des trois zouaves pendant que mon homme essaie de prendre sur lui pour papoter un peu en atendant son tour. Parce qu'évidement il n y a qu'un isoloir.

Et là, anxieuse, je ne veux pas mettre trop de temps a barrer/réecrire ma liste. Si je met trop de temps il sauront bien que j'ai barré des noms. Certes c est mon droit, mais ça me gène un peu tout de même, maintenant que je suis là. Mais bon, je suis sûre de mon vote...

Je sors donc mon stylo de ma poche, je barre le premier nom, celui qui me tient à coeur...Mais il refuse de m'obéir . J'arrive à peine à barrer le prénom,qui en plus , est trés court...

J'ai chaud tout d'un coup ! Je tente  nouveau, je manque de percer le papier, je gratte la mine sur ma chaussure, puis sur ma main, sur l'echarppe de quentin, sur le meuble, puis sur mon jean, et à nouveau sur ma semelle...Mais que fait Yves, il voit bien que je met une plombe à sortir non? Il ne pourrait pas venir voir ce qu'il se passe ? Il a un stylo qui marche, lui, au moins...Je ne vais quand même pas rester là des heures, c est suspect...

Sortir et demander un stylo qui marche au Maire ? rhooo non quand même je ne peux pas faire ça ! NON! pfffiou qu'est ce qu'il fait chaud! et quentin qui s'impaciente aussi de me sentir anxieuse ! le calvaire !

 

j'hésite longuement, je tente un pas dehors pour zieuter Yves, mais il me tourne le dos. Je reviens dans mon isoloir, il va bien falloir que je fasse quelque chose !

Tant pis, le peu d'encre qui voudra bien couler servira a barrer le nom que j'ai commencé à éliminer, sinon mon vote risque de compter nul..Aprés quelques efforts, je fini par réussir à barrer le nom, mais  quel prix ? Mon petit papier est tout amoché et le trait apeine visible...

 

Je sors, enfin, le fait que j'ai touché au bulletin se sait forcément, vu le temps que j'ai mis et la rougeur de mes joues. Toujours personne dans le bureau pour faire diverssion, quel domage !

 

Yves rentre a son tour, pendant que je valide mon vote. Je pose l'enveloppe sur l'urne mais n'arrive pas à la lacher...Si mon homme est tout seul a voter pour lui c est un peu ridicule! Il faut que je le lui dise! Ou que je vote à nouveau, je n'ai pas encore validé aprés tout. Mais là, non, je ne me vois pas dire "non attendez finalement mon vote n'est pas bon, je peux recommencer ? "

 

je suis a moitié paralysée devant le bonhomme qui attend poliement que je veuille bien lacher mon enveloppe...Mais il fini par me le dire "s'il vous plait, vous pouvre la lacher que je valide?"

Evidement, la mort dans l'âme, je lâche mon bulettin, et jentend la voix du maire "A voté !"

 

Ca y est, j'ai voté. Je n'ai rien pu faire de ce que j'avais prévu  pfff

 

En sortant de la mairie, je préviens yves que je n'ai pas voté pour lui, ni même pour les autres que j'avais prévu d'ajouter...Quelle honte ! Bien sûr il me dis que j'aurai du sortir ou lui demander son stylo, il bougonne un peu en disant que j'ai fait la nouille...Certes !

Bref, voilà un vote raté, qui évidement n'aura pas servi à grand chose...! J'avais pourtant ben préparé mon coup, cette fois !

 

Résultats, on repart avec le même conseil, et mon homme a eu deux votes...Et dire que tout le monde doit croire que j'ai voté pour lui ! haha !

 

voilà, aprés coup ça me fait rire, mais sur le moment, j'étais loin dêtre fière !

 On se revoit dans cinq ans !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×